Publié par Laisser un commentaire

Comment j’ai décidé de me lancer dans cette aventure

J’ai commencé à m’intéresser à la composition des produits cosmétiques que j’utilisais quand j’ai eu des problèmes de peau sur les bras et les jambes il y a déjà longtemps. J’ai cherché à comprendre comment les produits étaient fabriqués, quels étaient les principes actifs, les vertus des plantes mises en avant. Et j’ai aussi regardé ce qui différenciait la cosmétique bio de la cosmétique conventionnelle. J’ai appris à lire correctement les étiquettes des produits et à me renseigner sur les différentes certifications bio. C’est par la cosmétique que j’ai amorcé mon tournant vers le bio.

A cette occasion j’ai cherché à apprendre et comprendre les propriétés des ingrédients. Par la suite, les livres que je lisais présentant quelques recettes, j’ai commencé à expérimenter des soins maison ce qui était aussi le meilleur moyen de garantir que je connaissais réellement le contenu des produits que j’utilisais. C’est là que j’ai constaté qu’on obtenait les meilleurs résultats en utilisant directement les matières premières, ou des recettes très simples avec deux ou trois produits. Forte de ce constat, et bien aidée d’un livre passionnant sur les cosmétiques maison offert par une amie pour un anniversaire, je me suis mise à créer des produits simples, avec peu d’ingrédients, pour mon usage quotidien.

Depuis ce temps, je fabrique tous mes produits à froid (ou presque, il est parfois nécessaire de faire fondre certains beurres ou des cires, la température restant très modérée). Je limite au maximum la manipulation, afin de préserver au mieux les propriétés des matières premières.

Je réalise des baumes, des gommages, des masques, des fluides toujours dans ce même esprit de recherche de douceur, et de simplicité.

Il a fini par devenir évident que le dernier produit qu’il me restait à fabriquer était tout simplement mon savon. J’ai commencé à créer mes savons en partant du même principe : peu d’ingrédients, peu de manipulation, conservation des matières premières. Je m’étais déjà intéressée à la saponification à froid en tant que cliente. La méthode me semblait proche de ce que je souhaitais faire, c’est donc pour cela que je me suis lancée dans cette voie sans hésiter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *